jeu 1 dec 2005

La blogalisation des entreprises (3/3) : Utilisation

01 12 2005

L’efficacité d’un blog ? Son utilisation. Un blog mal utilisé peut vite sombrer dans les profondeurs silencieuses de l’inactivité ou pire, dans les méandres tortueuses des critiques acerbes et répétées de clients insatisfaits. Voici donc quelques conseils de base pour éviter que votre blog d’entreprise devienne un vulgaire moucheron aspiré par la toile ou un tribunal populaire dont vous êtes l’accusé.

1- Le sujet : Susciter l’intérêt

De quoi doit parler un blog ? De tout et de rien ? Sûrement pas. Le blog doit avoir un sujet, plus ou moins précis mais intéressant pour les internautes qui vont lire ces informations, et mieux y répondre. Le blog doit susciter et faire vivre le buzz. Le blog doit apporter une valeur ajoutée à l’entreprise ET à l’internaute, soit par une communication (ton, réactivité,…) soit par un contenu différent (vie de l’entreprise, focus internes, nouveaux produits, gestion de crise,…). Si le blog de l’entreprise n’apporte rien de nouveau sous le soleil, il retournera vite dans l’obscurité.

2- Le discours : Parler vrai et savoir écouter

Rien de plus efficace en termes de communication et d’image négative que de donner de fausses informations et de refuser toutes critiques. Mentez et préparez vous aux conséquences désastreuses en terme d’image et de popularité car la transparence est l’un des principes de base du blog d’entreprise.

Censurez et écoutez le soulèvement des internautes sur votre blog et sur les autres car en provoquant le débat vous ne pouvez pas refuser la liberté de pensée. Seule solution pour éviter tout débordement, une charte d’utilisation rappelant quelques principes comme la confidentialité des informations internes à l’entreprise, l’interdiction de propos diffamatoires, etc. Certains se sont déjà faits piéger, des entreprises prises en flagrant délit de mensonges ou des salariés en divulguant des informations confidentielles (par exemple l’affaire Michael Hanscom et ses photos de machines Apple prises dans les locaux de Microsoft). Cependant els critiques ne sont pas toutes négatives et le blog peut devenir un outil de veille formidable en remontant des critiques constructives dont l’entreprise ignorait jusque là l’existence.

3- Le temps : Maintenir le dialogue

Le blog est un outil de dialogue. Son actualisation doit donc être régulière pour ne pas tomber en désuétude. Outre les articles à publier, le bloggeur se doit de lire et de répondre aux commentaires laissés par les internautes afin de fournir les informations, précisions ou arguments attendus. Ne pas actualiser son blog signifie rompre le dialogue et donc renoncer aux bénéfices d’un tel outil.


4- L’échange : Construire son réseau

Enfin, le blog étant une plateforme d’échanges, il est nécessaire pour les entreprises de tisser un réseau autour de leur blog. Non seulement cela accroît leur visibilité (moteur de recherche, liens, popularité,….) mais en renvoyant l’internaute vers d’autres sites, le blog satisfait au besoin d’information des internautes et aura probablement en retour des liens qui pointeront vers lui, lui permettant ainsi de développer à moindre coût son audience.

Bref, « Bloger » est devenu un métier à part entière dans l’entreprise nécessitant quelques compétences (techniques, rédactionnelles, …) mais surtout une stratégie (objectifs,…) et une tactique (actions, …) bien définies car mal maîtrisé le blog d’entreprise peut être une vraie bombe à retardement…