mer 13 avr 2005

Le Mix du jeune Marketeur

13 04 2005

Tout étudiant sortant d’ESC connaît, ou du moins a appris, les 4 composantes du Mix-Marketing : Product, Price, Place, Promotion. Pas étonnant alors que ce principe de base soit appliqué avec une immense sollicitude dans les services Marketing des grandes entreprises. Cependant, le jour est arrivé de sonner l’alarme sur la formation et le recrutement des jeunes marketeurs.

  • Si t’en re-veux, yen re-n’a :

Toute jeune discipline et spécialité des ESC, le Marketing connaît aujourd’hui un engouement exponentiel, comme le montre les 3 OP spécialisées en Marketing de l’ESCT (BtoC, BtoB et services) et surtout l’apparition d’une 3ème classe de 30 élèves en BtoC. En juin, près d’1 étudiant sur 3 sortant de l’ESC sera spécialisé en Marketing. Cette tendance actuelle, alliée au développement des périodes de formation en entreprises, entraîne un accroissement du nombre et de la durée des stages, opportunité sur laquelle saute de nombreuses entreprises : En effet, qui refuserait un employé niveau Bac +4 à 320 euros par mois pour 40 heures par semaine. Et comme le dit le slogan : "Les ESC, le pays où la vie est moins chère !"

  • Mieux consommer :

Autre phénomène inquiétant, les anciens emplois en CDI existants en Marketing sont maintenant pris par des stages de longues durées. Par exemple le poste dit de « Junior », autrefois réservé aux débutants, est couramment donné à des stagiaires. D’où ce constat inquiétant : Il y a plus de stages que d’emploi en Marketing ! De l’autre côté, de nombreuses entreprises proposent ces mêmes postes de Junior à des ultras expérimentés restés sur carreau. Et l’on voit fleurir, tels des chardons épineux, des bouquet d’offres d’emploi du type : Dpt Mktg Intl. rech Jeun Dipl. Bac +5, 30-35a, 3-5a d’exp ds secteur et/ou fnct pr mission Ass Chef de Produit (études tél., contacts tél, part. aux réunions,...), 22-27 k€/an. Ces deux phénomènes d’apparence contraire ont cependant une même et désastreuse conséquence pour les jeunes diplômés qui ne sont plus stagiaire et n’ont pas encore les 5 à 10 d’expérience pour obtenir un poste de débutant en Marketing. Et de plus en plus de jeunes diplômés ont pu entendre ou lire un truc du genre : « Désolé, mais je crois que ça n’va pas être possible... ».

  • Eh là, qui va là ?

On connaît tous le point de vue des entreprises qui recherchent constamment, selon la courbe de valeur, soit le prix le plus bas, soit l’expérience la plus grande et selon cette courbe, le débutant est un placement coûteux et risqué, surtout quand on sait que la mobilité est devenue une nécessité dans toute carrière. Mais où sont les prises de risques dont nous parlait ces mêmes entreprises ? Comment peut-on parler de rentabilité et de gain de productivité avec un turn-over de 6 mois ? Comment enfin peut-on vanter les carrières dans des entreprises qui ne laissent pas leur chance aux débutants ? A force de tirer sur la corde du prix il est fort probable que l’on finisse par connaître plus rapidement que prévu l’effet « Gadget » : les entreprises perdant ainsi une grande partie de la qualité et de la rentabilité à long terme de leurs employés. A quand le retour d’un réel « Contrat de confiance » ???

  • Four to the floor (Remix Mktg) :

En définitive, il est inquiétant de constater que : L’Offre pour le merveilleux Produit qu’est le jeune Marketeur a largement dépassé la Demande faisant ainsi que la Place est actuellement occupée par un stagiaire dont le Prix est nettement inférieur et dont la Promotion interne est plus qu’improbable : son Cycle de vie se limitant à quelques mois et étant facilement remplaçable par la nouvelle génération ("Reviens Léon, j’ai les mêmes à la maison !"). Cet Ecrémage par le bas ne permet donc aujourd’hui qu’une faible Pénétration des Jeunes Marketeurs dans leur Domaine d’Activité Stratégique. Si cette tendance du Marché se confirme, il est fort probable qu’ à long terme que ce Produit High-Tech du Jeune Marketeur devienne un Produit Gadget sans grande utilité, ni avenir, ni rentabilité à long terme pour les entreprises...